En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation de Cookies. Ils permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.

Moi, la dentelle

Publié le : 25/02/2020 00:46:59
Catégories : Histoire de ...

Nous avons récemment chiné un important lot de dentelles anciennes et nous sommes donc intéressées à leur histoire, au travail des dentelières.

Comme toujours, commençons par une définition : 
La dentelle est un tissu sans trame ni chaîne, généralement en fil de lin, soie ou nylon exécuté par les dentelliers(ères) à la main ou à la machine, à l’aide de points semblables ou non formant un dessin, à bords dentelés ou non.

Les premières dentelles à l’aiguille, appelées Epargne datent du 13ième sicèle, en Orient.
C'est la dentelle de Venise, en Italie qui fut considérée comme la première véritable dentelle. Les brodeuses vénitiennes, s’inspirant des modèles orientaux ont créé leur propres supports et travaillé au début à l’aiguille, et par la suite aux fuseaux. La dentelle Italienne devient alors un modèle pour toute l’Europe.
En France, à partir de 1664, Colbert, alors ministre des Arts et Manufactures accorde le privilège d'installation d'une manufacture royale de dentelle à Alençon pour fabriquer une dentelle à l'aiguille. Imitant le Point de Venise, cette dentelle atteint un tel perfectionnement technique et un rendu si délicat qu'elle obtient un succès immédiat en particulier à Versailles  et dans les cours d'Europe. 

La mécanisation fut introduite en Angleterre en 1809, par Heathcoat qui inventa le premier métier à tulle composé d’un système à bobines et chariot. En 1813, Leavers eut l’idée d’allier la technique Jacquard à ce procédé mécanique, et c’est ainsi que fut créée un véritable métier à dentelle, permettant de réaliser avec une liberté totale tous les motifs imaginables.
Les pièces détachées de ces métiers à dentelle arrivèrent, de façon clandestine, sur le sol français  à Saint-Pierre-lès-Calais dès 1809, à Caudry en 1820.

Au cours des siècles passés, les deux régions prédominantes de la production de dentelles, tant pour la renommée que la production, furent la Haute-Loire et le Nord-Pas-de-Calais.              
En France, les dentellières sont très localisées et les dentelles produites par un grand nombre de régions ont développé des spécificités uniques à chacune d'entre elles : Alençon, Argentan, Bayeux, Caen, Calais, Chantilly, Luxeuil, Mirecourt, Le Puy en Velay, Sedan, Valenciennes, Villedieu-les-Poêles…

Voici quelques photos : 

Dentelles

Depuis 2010, le point d’Alençon est inscrit sur la liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco.

Point Alençon

Pour comprendre le matériel dentelier, on vous conseille le site du chant des fuseaux :
http://www.le-chant-des-fuseaux.org/atelier/atelier.php?rub=atelC

Les fuseaux sont fabriqués à partir de différents bois et sont de beaux objets d’artisanat  
Hêtre, houx, troène, if, prunier, poirier, acacia, thuya, charme ….

Fuseaux

Si vous souhaitez voir les plus belles dentelles et approfondir leur histoire, nous vous conseillons la visite : 

Un dernier conseil :  
Les dentelles sont fragiles et doivent être traitées avec soin. C’est pourquoi nous vous conseillons, avant tout nettoyage, de les coudre à grands points sur un morceau de tissu. Ainsi protégées, mettez-les dans un sac de tissu, plongez-le tout dans de l’eau savonneuse, rincez et faites sécher les dentelles sans les découdre, vous ne les découdrez que lorsqu’elles seront parfaitement sèches.

Ce blog est aussi un lieu de partage, nous espérons vos commentaires sur cet article, faites-nous part de vos remarques, transmettez nous vos photos......

A bientôt - Les filles d'Allons Chiner

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (2)

Delphine


26/02/2020 08:30:01

Bonjour les filles d' Allons Chiner. Un très grand merci pour cet article riche et passionnant. Merci aussi pour les liens qui permettent de prolonger le voyage et la connaissance. Je suis toujours bouche bée devant ces dentelles: quel travail, quel minutie, quelle patience. Des oeuvres d'art. Des pépites. Admiration totale pour ces dentellieres. A nous de continuer à les faire vivre et à en prendre grand soin. Merci de vos conseils. Encore merci pour ce partage et pour ce blog qui nous comble à chaque article. Bonne et belle journée,

MICHELE


25/02/2020 08:19:11

Bonjour madametrès intéressant ce nouvel article, je ne connaissais pas tous ces conseils, pour laver les cols, merci pour votre blog, et pour tout votre travail de recherches,de conseils précieux. Belle Journée.

Ajouter un commentaire

 (avec http://)