En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation de Cookies. Ils permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.

Moi, le casier d'imprimerie

Publié le : 25/03/2020 08:16:35
Catégories : Astuces , Histoire de ...

imprimerie

Tout le monde le sait, l’imprimerie a été inventée en 1450 par Gutemberg. A cette époque : 
- Les pressoirs permettaient,  à l’aide de deux plaques de bois ou de pierre l’impression de motifs sur les tissus
- La manipulation du métal se fait de plus en plus précise à cette époque,
- Le papier, inventé par le Chinois, plus léger, moins onéreux à fabriquer et qui absorbe facilement l’encre sans bavure, devient  un  support adapté  

Gutenberg, s'est servi de toutes ces idées et les a combinées.
Il a façonné des lettres dans le métal, il en a fait des modèles, des moules et il les a coulés avec un alliage de plomb résistant, pour en faire autant de copies qu’il désirait. Ces caractères étaient petits et amovibles, on pouvait donc les déplacer selon les besoins.
Ensuite, à l’aide d’une plaque, on disposait les caractères amovibles selon un ordre préétabli, on installait cette lame sur le pressoir, on positionnait le papier, on mettait l’encre (Utilisation d’encres à base d’huile, plus durables que les précédentes à base d’eau) sur les caractères et on pressait le tout. 

Les techniques évoluèrent : 
La machine rotative fut brevetée en 1847, l’alimentation à bobine en 1863 : les textes à imprimer sont enroulées autour de cylindres rotatifs remplaçant la partie plane qui auparavant exerçait la pression nécessaire pour imprimer.
L’invention de la linotype, machine de composition typographique, à la fin du XIXe siècle, révolutionna l’imprimerie :  son fonctionnement ressemble de près à celui des machines à écrire : c’est en appuyant sur les touches d’un clavier que le linotypiste compose les textes. 

Cette nouvelle technique relégua ainsi les casiers de rangement aux oubliettes, pour le plus grand plaisir des brocanteurs et des chineurs.

Ce que l'on appelle communément un casier d'imprimerie est en réalité une casse - de l'italien cassa qui signifie caisse. Il s'agit d'un tiroir, en bois généralement, issu d'un meuble de métier utilisé en typographie traditionnelle. Empilés les uns sur les autres, ces tiroirs peu profonds étaient divisés en petites cases, les cassetins, dans lesquels on rangeait les caractères en plomb ou en bois nécessaires à la composition d'un texte avant son impression

Les collectionneurs apprécient ces casiers qui deviennent vitrine pour présenter le fèves, les pierres, les coquillages....
Dans la salle de bains, on y installe les vernis à ongles et les miniatures d'eaux de parfums,
A l'atelier, on y range les perles, les multiples accessoires de scrapbooking, les petites pièces du bricolage.....
Ils se transforment parfois en cabinet de curiosité .....

Ces meubles de métier, ces casiers, ces caractères typographiques anciens sont de beaux objets à chiner  et nous vous proposons quelques belles photos trouvées sur la toile, quelques idées déco..... 

lettres imprimerie

meuble imprimerie

casses imprimerie

Ce blog est aussi un lieu de partage, nous espérons donc vos commentaires sur cet article, faites-nous part de vos remarques, transmettez nous vos photos......

A bientôt - Les filles d'Allons Chiner

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)