En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation de Cookies. Ils permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.

Moi, la confiture et mes pots

Publié le : 15/07/2021 02:32:14
Catégories : Histoire de ...

On a tous souvenir de la bonne odeur de confiture que préparaient  mère et grands-mères….
On a aussi souvenir de ces bonnes tartines au goûter avec du pain et de la confiture.

confiture

Ayant retrouvé dans nos armoires quelques anciens pots à confiture en verre épais, nous nous sommes intéressés à ces contenants de différentes formes.

Au Moyen-Âge, notre confiture était alors appelée « électuaire » et utilisée comme médicament.
C’était une préparation à caractère médicinal mélangeant, épices, fruits, légumes et végétaux selon les bienfaits recherchés,
Les pots, en faïence, étaient dits canon et couverts sur piédouche.

Electuaire

Ce n’est qu’au XVième, XVIième  siècle que les confitures commencent à prendre le caractère gourmand qu’on leur connaît. 

En 1555, Michel de Nostre-Dame  dit Nostradamus, publiera le  « Traité des confitures », un ouvrage de référence à l’époque précisant les  produits et quantités nécessaires, les équilibres entre eau et sucre, les températures de cuisson.
Cependant, les ingrédients nécessaires à la confection de confitures demeurent onéreux et ne sont pas accessibles à tous.
Il faut attendre la fin du XVIIième siècle pour que les apothicaires délèguent la vente de sucre aux seuls épiciers. De médicament, la confiture devient alors un produit de gastronomie de luxe.

Au XIXe siècle la confiture se démocratise vraiment car le sucre de canne est remplacé par le sucre de betterave bien moins cher.
A partir de cette période, cet aliment prend possession de tous les placards.

Les contenants se démocratisent également et les pots de confiture en céramique sont produits en grand nombre avant de céder progressivement la place aux pots en verre, plus faciles à produire à grande échelle. De dessert aristocratique, la confiture est reléguée au XXe siècle au statut d’accompagnement du petit déjeuner.
Et puis, Bonne Maman est arrivée, tentant d'évoquer avec son pot à couvercle quadrillé, toute cette tradition culinaire.

pots actuels

Impossible de terminer cet article sans vous communiquer la recette de ma confiture préférée : les figues à la canelle 
Il faut : 1kg de figues fraîches, bien mûres / 2 bâtons de cannelle/ 1 gousse de vanille (optionnel) / 300g de sucre cassonade / le jus d’1 citron et 1/2 tasse d’eau.

 confiture figues

La veille : mettre vos figues lavées, épluchées et coupées en quartiers dans un grand récipient, verser dessus tous les autres ingrédients (sauf la tasse d’eau). Bien mélanger. Couvrir et mettre au frais
Le lendemain, versez cette préparation avec la tasse d’eau dans une bassine à confiture. Laissez cuire à gros bouillons, bien mélanger. Poursuivre la cuisson à feu très doux en remuant régulièrement.
Temps de cuisson  de 30 à 50 minutes.
On retire les bâtons de cannelle,(la gousse de vanille) et on verse cette confiture encore bouillante dans les pots préalablement ébouillantés et séchés.

Pour ma part, je ne résiste pas à la déguster encore chaude, c’est un délice….. Régalez-vous

  

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (1)

Delphine


17/07/2021 09:05:00

Un grand merci pour cet article. Amoureuse des pots de confiture anciens et éternelle gourmande, cet article est fait pour moi! Merci beaucoup de votre générosité et de votre passion; encore un très beau partage. Merci beaucoup de la recette, elle sera essayée, et sans aucun doute refaite! Très belle journée, prenez soin de vous!

Ajouter un commentaire

 (avec http://)